ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact
Djembefola du Togo
le lièvre,le mouton,la fourmi

Lièvre, le mouton et la fourmi. 
 
Il était une fois le lièvre, le mouton et la fourmi. Le lièvre vivait avec ses deux femmes qui s’appelaient EKOTSI et OBETSE. 
 
La mère d’Ekotsi est morte. Le lièvre veut participer à l’enterrement. Il demande la permission de la mère du mouton pour que le mouton l’accompagne et la mère du mouton accepta. Ils sont partis au village d’Ekotsi. Quand il sont arrivés le lièvre dit au mouton qu’ils doivent saluer une partie du village. Quand on dit prendre la nourriture pour les étrangers le lièvre envoya le mouton d’aller salué son ami de l’autre côté. Quand le mouton revint, le lièvre avait fini de manger. Pendant trois jours le mouton avait très faim. Il dit au lièvre qu’ils doivent partir sinon il vont mourir. Ils sont partis, arrivèrent à une rivière, le lièvre dit au mouton de se baisser et colla ses nus avec une feuille d’arbre. Le lièvre dit au mouton de boire de l’eau afin qu’il puisse avoir de la vue et marcha jusqu’à la maison. Quand la mère du mouton avait vu son fils croire que le lièvre avait donné à manger à son enfant et que l’enfant est devenu trop grosse. Mais le petit frère du mouton avait trouvé la feuille d’arbre coller et le décolla. 
 
Ils le préparèrent rapidement et la mère du mouton dit à la mère de la fourmi que si le lièvre demande que son fils le poursuivre qu’elle ne refusera pas à son fils et qu’ils sont arrivés au bord de la rivière que ton fils le dirais qu’il rentra dans les narines. Le jour des funérailles de la mère d’Obètsé est arrivée. Le lièvre demanda la permission chez la mère du mouton et elle a refusé. 
 
Il demanda encore chez la mère de la fourmi et la mère de la fourmi accepta. Ils arrivèrent au bord de la rivière et dit au lièvre, partout ou j’y vais ou j’accompagnais les gens, je reste toujours dans les narines. Et tout suite le lièvre le met dans les narines. Quand il a fini de traverser la rivière la fourmi avait refusé de sortir et le pique très fort. Le lièvre lui demande pardon de descendre et la fourmi lui pique trois fois encore. Quand il est arrivé au village de sa femme, la fourmi lui piquait si fort qu’il doit partir et pleure toute la journée en mentant que c’est la mort de sa belle-mère. Deux jours après, il part pour son village, après avoir traversé la rivière, la fourmi le pique encore et sort de ses narines. 
 
Et depuis ce jour la fourmi et le lièvre devient ennemi.
 
 
 
 
Bonne lecture

  
(c) Club des Jeunes pour le Développement Culturel du Togo - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 12.12.2004
- Déjà 1997 visites sur ce site!